Infos

Immobilier ile Maurice

L’immobilier résidentiel mauricien

Cet article vous aidera à mieux comprendre le marché immobilier local, un sujet auquel les Mauriciens sont très sensibles. A noter que les statistiques sont issues des études menées par la MCB, un sondage de DCDM Research et Statistics Mauritius.

L’île Maurice possède un nombre considérable de propriétaires, si ce n’est l’un des pays dans lesquels les propriétés ont un taux élevé. Peu de pays présentent également un fort taux de propriétaires, à l’instar du Singapour (91 %), la Chine (90 %), la Serbie (91 %) et la Croatie (96 %).

De 1990 à 2011, une hausse de 13 % (76 % à 89 %) a été enregistrée parmi les ménages propriétaires de leurs habitations. Aussi, en 2011, seulement 8 % des ménages étaient locataires tandis qu’en 1990, le chiffre était de 15 %.

81 % des Mauriciens habitaient chez leurs parents avant d’avoir une maison en leur possession, alors que 13 % étaient locataires. 56 % de ces propriétaires ont procédé à l’acquisition ou à la construction de leurs maisons, contre 44 % qui en ont hérité.

La situation des aspirants propriétaires et des locataires

Ce n’est pas une mince affaire de devenir propriétaire ! C’est pourquoi, les aspirants propriétaires doivent faire beaucoup de sacrifices (diminution des dépenses, prendre un deuxième emploi…) pour pouvoir devenir propriétaires d’une maison.

50 % des propriétaires ont pu obtenir leur résidence grâce à un prêt immobilier. Selon la MCB, sept emprunts sur 10 ont été effectués conjointement. Qui plus est, nombreux sont les ménages qui ne gagnent pas plus de Rs 60 000 par mois et doivent en déduire 30 % dans le remboursement des prêts.

La génération âgée de 18 à 35 ans (environ 338 000 personnes) vit chez leurs parents ou loue une résidence. A juste titre, il n’est pas facile de s’acheter un terrain ou un logement. Toutefois, la majorité de cette génération a pour but de devenir propriétaire.

En ce qui concerne les locataires, plus de la moitié des personnes louant une maison affirment payer aux alentours de Rs 5 000. 55 % des locataires se voient obligés de louer une maison, car ils n’ont pas le choix dû aux problèmes financiers. En revanche, 38.7 % ont choisi de louer un logement pour vivre en autonomie.

Aujourd’hui, la priorité se tourne plus vers l’acquisition d’une maison plutôt que l’achat d’une voiture. Selon le sondage sur la maison qu’ils privilégient, la plupart ont opté pour un lotissement sécurisé en milieu rural.

En outre, quatre Mauriciens sur 10 prévoient d’investir dans l’immobilier dans les prochaines années, surtout ceux qui ont un salaire plus de Rs 60 000.

Le marché de l’immobilier varie en fonction de plusieurs paramètres :

• Contexte économique,
• L’évolution du Repo Rate de la Banque de Maurice (un facteur qui influe sur les taux des prêts immobiliers)
• Les incitations budgétaires
• « Property Schemes » du gouvernement
• Les changements démographiques
• Le coût de propriété en fonction du coût de location

Ce marché en plein essor continuera à augmenter. D’ici 2025, plus de 4 500 immobiliers résidentiels seront construits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *